Mars

Existence de vie sur Mars?

Avant l'exploration spatiale, Mars était considérée comme la meilleure candidate pour l'hébergement d'une vie extraterrestre. Les astronomes pensaient voir des lignes droites traversant en tout sens sa surface. D'oû la croyance populaire que des canaux d'irrigation avaient été construits sur la planète par des êtres intelligents. En 1938, quand Orson Welles diffusa un drame radiophonique basé sur le classique de la science-fiction La guerre des mondes par H. G. Wells, suffisamment de personnes crurent à l'histoire des envahisseurs martiens pour provoquer un début de panique.

Une autre raison pour les scientifiques d'anticiper la vie sur Mars venait des changements apparents et saisonniers de couleur à la surface de la planète. Ce phénomène amena à croire qu'une floraison de plantes martiennes pouvait se produire durant les mois plus chauds suivie d'une hibernation de la vie végétale au cours des mois plus froids.

En juillet 1965, la sonde Mariner 4 transmit 22 photos rapprochées de Mars. Tout ce qu'elles montrèrent fut une surface contenant de multiples cratères et des canaux d'origine naturelle sans évidence de canaux artificiels ou d'écoulement d'eau. Finalement en juillet et septembre 1976, les sondes atterrisseuses Viking 1 et 2 se posèrent à la surface de Mars. Les trois expériences biologiques à bord révélèrent une activité chimique imprévue et énigmatique dans le sol martien. Cependant, elles ne fournirent pas d'évidence réelle de la présence de micro-organismes vivants dans le sol au voisinage des sites d'atterrissage. D'après les biologistes de la mission, Mars serait auto-stérilisante. Ils croient que la combinaison des radiations solaires ultraviolettes qui saturent la surface, de la sécheresse extrême du sol et de la nature oxydante de l'activité chimique au sol, empêche la formation d'organismes vivants dans le sol martien. La question de l'existence de la vie sur Mars à un moment quelconque de son lointain passé demeure ouverte.

D'autres instruments ne trouvèrent aucune trace d'activité chimique organique à aucun des sites d'atterrissage, mais fournirent une analyse précise et définitive de la composition de l'atmosphère martienne. Ils trouvèrent des traces d'éléments non détectés auparavant.

Haut de la page

Atmosphère martienne

L'atmosphère de Mars est passablement différente de celle de la Terre. Elle est principalement composée de dioxyde de carbone avec de petites quantités d'autres gaz. Ses six éléments principaux sont:

  • Dioxyde de carbone(CO2): 95,32%
  • Azote (N2): 2,7%
  • Argon (Ar): 1,6%
  • Oxygène (O2): 0,13%
  • Eau (H2O): 0,03%
  • Néon (Ne): 0,00025 %

L'air martien contient environ mille fois moins d'eau que notre air, mais même cette infime quantité peut se condenser et former des nuages qui voyagent haut dans l'atmosphère ou tourbillonnent autour des pentes des hauts volcans. De petites nappes de brume matinale peuvent se former dans les vallées. Sur le site d'atterrissage de Viking 2, une mince couche de givre recouvrait le sol chaque hiver.

Haut de la page

Lien