Haumea

Découverte

L'équipe d'Ortiz a annoncé sa découverte le 29 juillet 2005. Une équipe du California Institute of Technology conduite par Michael E. Brown observait également l'objet depuis un an mais n'avait pas publié ses observations et appuya l'équipe d'Ortiz afin que la découverte soit mise à son crédit. Mike Brown n'avait pas publié la découverte du corps car il voulait avoir plus d'informations sur lui, tout comme pour Eris et Makemake. Cependant ses archives auraient été visitées et Haumea a été annoncé par une autre équipe. Pour contrer l'évènement, l'équipe de Brown annonça les deux autres planètes naines et porta plainte, une plainte qui reste a suivre.

J. L. Ortiz, astronome à l'observatoire de la Sierra Nevada en Espagne, et ses collègues Francisco José Aceituno Castro et Pablo Santos-Sanz annoncèrent la découverte de l'objet le 25 juillet 2005, après avoir analysé à nouveau des observations effectuées le 7 mars 2003 ; en examinant des archives plus anciennes, ils le retrouvèrent sur des images datant jusqu'en 1955. La découverte fut publiée par le MPC le 29 juillet 2005.

Au Caltech, une équipe formée de Michael E. Brown, Chadwick Trujillo et David Rabinowitz observait l'objet depuis un an et demi à l'aide du télescope SMARTS, mais n'avait pas encore rendu les données publiques. Brown et ses collaborateurs donnèrent initialement crédit à Ortiz et son équipe pour la découverte, mais le retirèrent lorsqu'ils estimèrent avoir des raisons de suspecter qu'Ortiz aurait pu utiliser certaines données de leur équipe, lesquelles étaient par inadvertance disponibles publiquement sur internet.

Le 20 juillet, une semaine avant l'annonce de la découverte par Ortiz, Brown et ses collaborateurs avaient publié le résumé d'un rapport qu'ils avaient l'intention d'utiliser pour annoncer la découverte et qui mentionnait l'objet par le code K40506A. En tapant ce code dans un moteur de recherche, il était possible de trouver les données d'observation de Brown, y compris les positions observées de l'objet. L'historique des connexions montra que la page en question avait été consultée par une adresse IP utilisée par les ordinateur de l'institut d'astrophysique d'Andalousie, où l'équipe d'Ortiz travaillait. L'équipe de Brown accusa celle d'Ortiz d'avoir sérieusement enfreint l'éthique scientifique et demanda au MPC de leur retirer le crédit de la découverte.

Par la suite, Ortiz admit avoir accédé aux données en question un jour avant d'annoncer la découverte, mais nia toute malversation. Selon lui, il n'utilisa aucune de ces données autrement que pour vérifier, par pure curiosité, si l'objet que son équipe avait trouvé était le même. Ils avaient réalisé que l'objet mentionné dans le résumé de Brown semblait avoir des caractéristiques similaires ; en tapant la désignation informelle dans Google, il aboutirent sur les données du télescope.

L'ambiguïté de la découverte découle du fait que l'équipe de Brown au Caltech n'avait pas soumis sa découverte au MPC plus d'un an après l'avoir détectée. Le protocole en cours veut que la première personne qui soumet un rapport au MPC avec suffisamment de données pour permettre une détermination orbitale correcte soit créditée de la découverte. C'est ce que l'équipe d'Ortiz fit, à l'aide de leurs images de 2003, de celles de 2005 et de leur recherche dans des archives antérieures. Le Minor Planet Center cite Ortiz et al. comme les découvreurs formels de l'objet.

Le 29 juillet 2005, peu après l'annonce d'Ortiz, Brown annonça la découverte d'un autre objet, Éris, qui est plus distant et plus grand que Pluton. Cette annonce fut effectuée de façon anticipée, à la demande du Minor Planet Center, pour prévenir une fuite similaire.

Haut de la page

Lien